Espace médias

Vous trouverez ici tous les communiqués de presse, publications et contacts clés pour la presse.

#

La Chaîne du Bonheur renforce son appel aux dons pour les victimes du conflit

Depuis le début du conflit syrien, plus de 1,3 million de personnes ont fui le pays. A ce chiffre viennent s’ajouter chaque jour plusieurs milliers de nouveaux réfugiés. Les organisations d’entraide partenaires de la Chaîne du Bonheur oeuvrent en faveur des personnes touchées par ce conflit. Mais elles ont besoin de fonds supplémentaires. C’est pourquoi la Chaîne du Bonheur renforce son appel aux dons, afin de pouvoir continuer à venir en aide aux réfugiés et aux victimes du conflit.

«La Jordanie accueille plus de 430 000 réfugiés syriens, dont les trois quarts vivent à l’extérieur du camp de réfugiés de Zaatari, au sein de la population jordanienne. Les conditions sont très difficiles; la plupart des personnes ont dû voyager plusieurs jours avant d’être en sécurité en Jordanie, et leurs seuls biens sont les habits qu’ils portent», voici comment Manolo Caviezel, chargé de projets pour la Syrie à la Chaîne du Bonheur, décrit la situation. Actuellement sur place pour se rendre compte de l’avancement des projets financés par la Chaîne du Bonheur, il a parlé avec les réfugiés: «Sans aucune perspective, ils doivent se construire une nouvelle vie, se trouver un logement et couvrir chaque jour les besoins essentiels de leur famille; ces besoins comprennent notamment la nourriture et l’accès aux soins médicaux ainsi qu’à l’éducation des enfants. Sans aide extérieure, cela est impossible. Nos projets viennent au secours non seulement des personnes vivant dans les camps de réfugiés, mais également de celles qui ont trouvé elles-mêmes un point de chute en Jordanie.»

Neuf organisations actives dans cinq pays
Depuis plus d’un an, la Chaîne du Bonheur récolte des dons en faveur des victimes du conflit en Syrie. Sur 11,4 millions de francs collectés jusqu’à présent par la Fondation, 9,7 millions ont permis de financer 25 projets d’aide d’urgence ; les bénéficiaires sont des personnes déplacées en Syrie même ou ayant dû fuir au Liban, en Jordanie, en Turquie ou encore en Irak.

L’aide d’urgence comprend la distribution de produits alimentaires, de vêtements, de kits d’hygiène et de kits pour bébés, ainsi que de équipements spécialisés, comme des fauteuils roulants ou des matelas adaptés pour les malades. Un autre volet de l’aide comprend des soins médicaux et la protection des enfants. Enfin, une aide financière directe donne aux réfugiés la possibilité de subvenir à leurs besoins quotidiens, en leur permettant notamment de régler des factures, le loyer ou les frais de scolarité de leurs enfants. Les projets sont mis en oeuvre par neuf organisations partenaires de la Chaîne du Bonheur : ADRA, Caritas Suisse, Croix-Rouge suisse, EPER, Handicap International Suisse, Medair, MSF Suisse, Solidar Suisse et Terre des hommes – aide à l’enfance.