Espace médias

Vous trouverez ici tous les communiqués de presse, publications et contacts clés pour la presse.

#

Inondations 2010 au Pakistan : La Chaîne du Bonheur a financé 50 projets en 5 ans

Cinq ans après les inondations qui ont affecté plus de 21 millions de personnes au Pakistan, la Chaîne du Bonheur soutient les derniers projets de reconstruction dans un pays frappé par de nouvelles intempéries. Les 42 millions de francs récoltés en 2010 ont financé 50 projets d’ONG partenaires à ce jour. Ils ont permis d’apporter une aide d’urgence, d’assainir d’importants réseaux d’eau, de rétablir des infrastructures d’envergure et de construire de nombreuses écoles et maisons individuelles.

Au début août 2010, le Pakistan et ses régions frontalières ont été frappés durant plusieurs semaines par les pires inondations de ces dernières décennies. Cette catastrophe avait créé une chaîne de solidarité considérable de la part de la population suisse malgré l’instabilité du contexte pakistanais. La Chaîne du Bonheur avait en effet collecté plus de 42 millions de francs en six mois, grâce auxquels elle a financé 17 projets d’urgence (à hauteur de 6,8 millions) et 33 projets de réhabilitation et de reconstruction (33,2 millions) de 9 ONG partenaires.

Accent mis sur l’assainissement des eaux
Un accent particulier a été mis sur l’amélioration de la situation hygiénique notamment par la réhabilitation des installations sanitaires au sein des logements et des établissements reconstruits, telles que les centres de santé et les écoles. Dans le sud et le centre du pays, les projets encore en cours se concentrent sur l’accès à l’eau potable et aux mesures d’hygiène.

Infrastructures clés reconstruites
Dans le nord du Pakistan, une région montagneuse particulièrement délaissée par l’aide internationale et difficile d’accès, la Chaîne du Bonheur continue à soutenir plusieurs projets de réhabilitation d’infrastructures d’envergure, telles que les routes, les ponts et les canaux d’irrigation.

Nouvelles inondations et difficultés structurelles
Certains projets ont été affectés par les nouvelles inondations survenues ces derniers jours. La nécessité de procéder à d’éventuels ajustements est examinée. D’une manière générale, les défis rencontrés par les ONG partenaires restent de taille aujourd’hui, aussi bien sur le plan technique, qu’administratif et sécuritaire. Certaines ont des difficultés à terminer les projets dans les temps. La plupart des objectifs sont néanmoins atteints grâce à l’expertise et l’intégration des ONG dans le contexte local. La Chaîne du Bonheur a par ailleurs mandaté plusieurs évaluations sur le terrain qui ont contribué à améliorer la qualité d’intervention.