Espace médias

Vous trouverez ici tous les communiqués de presse, publications et contacts clés pour la presse.

#

Bondo : cinq millions de francs de dons

La population suisse s’est une fois de plus montrée très généreuse : cinq millions de francs de dons ont été collectés sur le compte de la Chaîne du Bonheur. La phase d’assistance immédiate aux foyers de Bondo touchés par l’éboulement et les coulées torrentielles du mois d’août est aujourd’hui terminée. Dans ce cadre, 55 ménages ont reçu un total de 164’000 francs. Les familles et petites entreprises peuvent maintenant déposer des demandes d’aide intermédiaire. La majeure partie des 5 millions de francs servira à financer les coûts résiduels liés à la réparation des maisons et des bâtiments commerciaux, et ceux qui restent à la charge de la commune suite aux travaux de déblaiement et à la remise en état des infrastructures telles que le bassin de rétention.

Le bilan des dons collectés en faveur de Bregaglia, à hauteur de cinq millions de francs, a été accueilli avec soulagement par la présidente de la petite commune grisonne Anna Giacometti : « L’incertitude reste considérable. Nous n’avons encore aucune idée précise de l’ampleur des dommages et une autre coulée torrentielle pourrait réduire à néant le travail de plusieurs semaines. Le succès de la collecte de la Chaîne du Bonheur est pour nous une bouée de secours. »

Jusqu’à 10’000 francs d’aide immédiate

Après la concrétisation rapide des mesures d’aide immédiate, qui ont permis aux ménages concernés de recevoir une contribution forfaitaire unique comprise entre 2000 et 10’000 francs, des clarifications sont en cours depuis mi-septembre pour évaluer l’aide intermédiaire requise, laquelle sera déployée par Caritas Suisse sur mandat de la Chaîne du Bonheur.

Aide intermédiaire aussi aux entreprises situées hors de la zone à risque

L’aide intermédiaire s’adresse prioritairement aux foyers qui n’ont pas les moyens d’assumer les dépenses supplémentaires liées au loyer, à un logement provisoire, au transport ou à des achats indispensables. Elle est octroyée sur une durée de deux ans maximum. Les hôtels, restaurants, magasins, stations-service et autres PME qui ont enregistré une baisse de revenu par rapport aux mois de septembre et octobre des années précédentes peuvent faire une demande de contribution pour perte de gain afin de garantir le paiement des salaires. Ces aides, qui sont calculées après déduction des indemnités versées par les assurances, sont différenciées suivant que les entreprises sont situées dans la zone à risque ou sur le reste de la commune de Bregaglia. Les formulaires de demande de Caritas Suisse, qui seront transmis à la Chaîne du Bonheur, peuvent être téléchargés en allemand et en italien sur le site Internet de la commune.

Coûts restants pour les particuliers, les PME et la commune

La majeure partie des 5 millions de francs de dons seront utilisés dans les années à venir pour financer les coûts restants consécutifs à la réfection des maisons (de particuliers) et des locaux d’exploitation (de petites entreprises). Caritas Suisse, pour le compte de la Chaîne du Bonheur, donnera suite aux demandes selon le principe de subsidiarité et prendra en charge un pourcentage déterminé de ces frais résiduels non couverts par les assurances, les dons et les contributions d’autres tiers. Les coûts restants de la commune en constitueront sans doute l’essentiel car il est fort probable que, malgré le soutien escompté du canton, de la Confédération et des organisations d’entraide, Bregaglia ne disposera pas des ressources nécessaires pour les supporter dans leur intégralité. Au surplus, la commune prévoit des dépenses considérables pour améliorer sensiblement les ouvrages de protection existants. Il n’existe pour l’heure aucune estimation précise des frais de déblaiement et de remise en état.

Affectation de l’excédent éventuel au fonds Intempéries Suisse

Si des dons devaient rester inutilisés, ce qui n’est pas prévisible à ce jour, ils seraient affectés au fonds d’aide aux victimes d’intempéries en Suisse, grâce auquel la Chaîne du Bonheur soutient les personnes, petites entreprises et communes touchées par une catastrophe qui n’a pas donné lieu à une collecte spécifique. Caritas Suisse et la Croix-Rouge suisse, bras opérationnels de la Chaîne du Bonheur, traitent actuellement des demandes de plusieurs centaines de milliers de francs soumises par des communes de l’Emmental et de l’Entlebuch pour des sinistres survenus en 2014.