Espace médias

Vous trouverez ici tous les communiqués de presse, publications et contacts clés pour la presse.

#

Bilan 2020 : L’aide en Suisse au premier plan grâce à une solidarité exemplaire

L’année dernière, la Chaîne du Bonheur a organisé la plus importante et la plus longue collecte en faveur de l’aide en Suisse depuis 2005. Sur les plus de 43 millions de francs de dons récoltés dans le cadre de sa collecte « Coronavirus en Suisse », elle a attribué en peu de temps 36,1 millions de francs afin de soutenir les personnes frappées de plein fouet par les conséquences de la crise sanitaire. 4,5 millions de francs supplémentaires ont également été utilisés dans le cadre de l’aide en Suisse dans d’autres contextes et 21,8 millions de francs ont été engagés pour des projets d’aide dans le reste du monde.  
Sur l’ensemble de l’année, la Fondation humanitaire a collecté conjointement avec la SSR et des médias privés, un total de 64,5 millions de francs. En plus de l’aide dans le cadre de la pandémie en Suisse, ces dons englobent l’aide en lien avec le coronavirus à l’étranger, l’aide pour le Liban, et l’aide aux enfants victimes de violence familiale en Suisse lors de l’opération Cœur à Cœur, organisée conjointement avec la RTS.

En 2020, la Chaîne du Bonheur a financé 409 projets menés par ses organisations partenaires et des organisations en Suisse et à l’étranger. Ces projets d’aide répartis dans 41 pays, dont la Suisse, ont été soutenus avec plus de 62,4 millions de francs, en partie grâce à l’emploi de dons provenant de collectes antérieures.

Toujours en 2020, 65% des dons employés sont allés à l’aide aux personnes en détresse en Suisse. Ces 40,5 millions de francs (dont 36,1 millions dans le cadre du coronavirus en Suisse) représentent le montant le plus élevé utilisé en une année au titre de l’aide en Suisse depuis 2001. Cette année-là, alors que la Suisse se relevait des intempéries de l’automne 2000, la Chaîne du Bonheur avait utilisé en un an un peu moins de 30 millions de francs.

Une aide à grande échelle pour la Suisse

« L’an passé, nous avons prouvé une fois de plus que la Chaîne du Bonheur pouvait également apporter de l’aide dans son propre pays, grâce à la grande générosité de la population suisse et à l’appui de partenaires et d’organisations fiables », conclut en guise de bilan Roland Thomann, directeur de la Chaîne du Bonheur. « Cette aide, qui a atteint 40,5 millions de francs, est considérable. Qui plus est, elle a été dispensée au cours d’une année où les Suisses ont souffert des conséquences de la pandémie. Cette période difficile ne les a pas empêchés de se montrer à nouveau admirablement solidaires. »
En complément à la collaboration avec ses deux partenaires de longue date Caritas Suisse et la Croix-Rouge suisse, la Chaîne du Bonheur a mis sur pied une coopération inédite avec 200 organisations afin de concrétiser l’aide en Suisse. Grâce à ce dispositif, plus de 1,7 million de personnes ont reçu un soutien sous forme d’aide financière, de services, d’aide alimentaire ou encore de conseil. Cette assistance aux populations les plus vulnérables, qui sont aussi les plus touchées par la crise, sera maintenue au premier trimestre 2021.

Poursuite de l’aide internationale

À l’étranger, la Chaîne du Bonheur a consacré 21,8 millions de francs supplémentaires, soit 35% des dons employés en 2020, à des projets d’aide nouveaux ou en cours. Elle a notamment mis l’accent sur l’aide au Liban en organisant une collecte au lendemain de l’explosion qui a ravagé Beyrouth. Des dons ont également servi à financer des projets en cours pour les réfugiés Rohingya du Bangladesh et pour l’Indonésie (séisme et tsunami de 2018).

64’545’421 francs de dons collectés

L’année 2020 a été dominée de bout en bout par un événement d’ampleur mondiale : la pandémie de coronavirus. Grâce à la générosité de la population suisse, la Chaîne du Bonheur est parvenue à collecter pour ce contexte 43 millions de francs pour l’aide en Suisse et 9 millions de francs pour l’aide à l’étranger. Lors des Journées nationales de solidarité de mars et d’octobre, elle a comme d’ordinaire bénéficié du soutien de la SSR, de Swisscom et de médias privés (dont l’association Privatradios pro Glückskette et les Radios Régionales Romandes). Les 43 millions de francs de dons récoltés en 2020 pour le coronavirus en Suisse représentent le montant le plus élevé collecté en faveur de l’aide sociale en Suisse depuis les 50 millions de francs recueillis en 2005 pour les victimes des intempéries dans le pays.
Par ailleurs, la Chaîne du Bonheur a collecté 7,5 millions de francs de dons pour l’aide au Liban. Enfin, dans le cadre de l’opération Cœur à Cœur organisée en fin d’année par la RTS, elle a obtenu 2 millions de francs de promesses de dons qui serviront à soutenir des projets d’aide en faveur des enfants victimes de violence familiale en Suisse.

Nouvelle responsable Communication et Fundraising

Judith Schuler a été nommée au poste de responsable Communication et Fundraising à la fin de l’année. Elle prendra ses fonctions de membre de la direction de la Chaîne du Bonheur à Zurich le 1er mars 2021. Sa mission à la Fondation sera d’envergure nationale et complètera celle de ses trois autres collègues de la direction rattachés au siège de Genève. Avec son équipe répartie entre Zurich, Genève et Lugano, Judith Schuler aura pour objectif de renforcer encore davantage la proximité avec les donatrices et donateurs en Suisse alémanique et italophone. Cette experte en marketing et communication chevronnée, qui parle plusieurs langues, justifie de plus de 15 ans d’expérience dans différentes structures du secteur de la coopération internationale. Après avoir travaillé pour le compte d’agences des Nations Unies à l’étranger, elle a évolué, ces dernières années, au sein d’organisations non gouvernementales (ONG) en Suisse, ce qui lui a valu d’être régulièrement en contact avec la Chaîne du Bonheur.

Le rapport annuel complet 2020 de la Fondation incluant les états financiers sera publié au cours du premier semestre 2021.