Espace médias

Vous trouverez ici tous les communiqués de presse, publications et contacts clés pour la presse.

#

Rapport annuel 2012: plus de 63 millions de francs engagés dans des projets d’aide

En 2012, la Chaîne du Bonheur a cofinancé 236 projets d’aide en Suisse et dans le monde avec plus de 63 millions de francs. Dans notre pays, elle a accordé un soutien ponctuel à des foyers en situation de détresse économique ainsi qu’aux victimes des intempéries. Les appels aux dons lancés notamment en faveur de la Syrie, du Sahel et de l’opération « De l’eau pour tous » ont permis de rassembler plus de 18 millions de francs.

A l’étranger, la Chaîne du Bonheur a versé plus de 61,6 millions de francs pour des projets menés par 25 organisations d’entraide, soutenant ainsi près de dix millions de personnes dans le monde. En Syrie et au Sahel, les dons ont directement été affectés à l’aide d’urgence. De nombreux projets portant sur le logement, l’eau et la santé ont été réalisés en Haïti, au Pakistan, au Japon, en Afrique de l’est et en Amérique latine. Les chargés de projets de la Chaîne du Bonheur, accompagnés de spécialistes de la reconstruction et des questions d’eau, se sont rendus en Haïti et au Pakistan pour constater sur place l’avancement des travaux et échanger leurs expériences avec l’ensemble des partenaires.

Aide en Suisse
Dans le cadre de ses activités d’aide sociale en Suisse, la Chaîne du Bonheur a débloqué 1 041 966 francs pour venir en aide à 2658 personnes en détresse financière. Grâce au fonds permanent «Intempéries en Suisse», la Fondation a en outre pu accorder des soutiens financiers à hauteur de 339 225 francs à des victimes de dégâts naturels.

Frais de fonctionnement couverts par les revenus des placements
Au cours des trente ans de son existence, la Chaîne du Bonheur est parvenue presque chaque année à couvrir ses frais de fonctionnement par les revenus de ses placements financiers. En 2012, les frais de fonctionnement nets se sont montés à 2,9 millions de francs et les revenus des placements financiers à 4,8 millions de francs.

Constitution de réserves
En 2012, le Conseil de Fondation de la Chaîne du Bonheur a approuvé la constitution de réserves d’exploitation et de fluctuations de cours. En 2010 et 2011, en raison de la faiblesse des taux d’intérêt, la Fondation avait dû consacrer 2 % des dons à la couverture de ses frais de fonctionnement et ce, pour la première fois de son histoire. Les nouvelles réserves de 10,8 millions de francs sont constituées de l’excédent financier 2012, ainsi que de la dissolution rétroactive de 2,5 % sur la collecte Séisme Asie du Sud (tsunami 2004) et de 3 % sur la collecte permanente Intempéries Suisse. Ce principe de transfert décidé par le Conseil de Fondation a reçu l’aval de l’organe de révision de la Chaîne du Bonheur, en accord avec les recommandations de la Surveillance Fédérale des Fondations. Les réserves ont ainsi atteint le niveau maximal fixé par le Conseil de Fondation : si un nouvel excédent financier devait être réalisé en 2013, il serait attribué à des projets d’aide.

Priorités 2013: qualité et efficacité
Selon Tony Burgener, directeur de la Chaîne du Bonheur, la priorité sera donnée en 2013 à la qualité, à l’efficacité et à la mesurabilité de l’aide. Ces trois principes ont déjà été repris dans un séminaire réunissant fin avril nos organisations partenaires pour la Jordanie autour de projets de «cash assistance». Début octobre, la Chaîne du Bonheur tirera un nouveau bilan de l’aide en Haïti, avec ses organisations partenaires, s’attachant notamment à évaluer la coordination de l’aide humanitaire, les normes minimales en matière de reconstruction ainsi que la participation des autorités locales et des bénéficiaires de l’aide. « Ne pas tirer les leçons de l’engagement en Haïti serait manquer une occasion » a déclaré T. Burgener.

30 ans d’indépendance
La Chaîne du Bonheur a été fondée en 1946 par la radio romande. En 1983, la SSR décide d’en faire une fondation indépendante de droit privé. Elle fête donc cette année – le 19 novembre à Berne – ses trente ans d’existence. En parallèle, les éditions Labor & Fides publient le recueil de Michèle Mercier «Une Suisse généreuse – Dans les coulisses de la Chaîne du Bonheur», retraçant l’histoire et l’évolution de la Fondation.

Les présentes informations et des renseignements complémentaires sont disponibles dans le Rapport annuel 2012 de la Chaîne du Bonheur. Celui-ci peut être commandé gratuitement à la Chaîne du Bonheur, CP 132, 1211 Genève 8 ou par e-mail (info(at)bonheur.ch). Vous pouvez également le télécharger sur www.bonheur.ch au format PDF.