Espace médias

Vous trouverez ici tous les communiqués de presse, publications et contacts clés pour la presse.

#

Une nouvelle directrice à la tête de la Chaîne du Bonheur

Le Conseil de Fondation de la Chaîne du Bonheur a élu Miren Bengoa au poste de directrice. Originaire de Genève et avec un parcours international, Miren Bengoa, âgée de 44 ans, sera la première femme à occuper ce poste. Elle prendra ses fonctions en janvier 2022 et succédera à Roland Thomann qui a quitté la fondation en juillet 2021.

Miren Bengoa, qui rejoindra la Chaîne du Bonheur en janvier 2022, bénéficie d’une expérience plurielle de plus de 20 ans au sein d’organisations multilatérales, de fondations privées et d’ONG en Suisse et à l’étranger. Après avoir dirigé la Fondation CHANEL à Paris pendant près de 10 ans, elle apporte une solide compétence de gestion financière et de suivi de programmes.

Un parcours international

Née à Genève de parents cosmopolites, elle s’est rapidement projetée dans une carrière humanitaire après ses études en relations internationales à Sciences Po Paris, un certificat en développement économique à l’EPFL et un Master en santé publique à l’Université de Londres. Après des missions pour MSF Suisse et la fondation Terre des Hommes, elle a rejoint les Nations Unies et occupé plusieurs postes en Afrique et en Amérique Latine. Après ces expériences formatrices sur le terrain, elle a entamé un virage vers le financement pour le développement et a pris la tête de la toute nouvelle fondation d’entreprise de la Maison Chanel en 2011 qu’elle a dirigée jusqu’en 2020.

Ses domaines de spécialisation incluent la gestion de fondations, la lutte contre les inégalités, le renforcement des associations et une vision inclusive du développement social. Experte reconnue en genre et santé publique, elle a fondé et dirigé le Comité ONU Femmes France pendant cinq ans. Cette association mène de nombreuses campagnes de sensibilisation en faveur de l’égalité femmes-hommes et gère des partenariats de haut niveau avec des entreprises et des institutions publiques.

« La Chaîne du Bonheur gère les réponses aux crises et catastrophes depuis longtemps et a toujours bien su réagir face aux incertitudes du monde actuel. L’après-pandémie ouvre une nouvelle étape qui permettra à la Chaîne du Bonheur d’incarner la solidarité suisse de manière mobilisatrice, agile et innovante. Je me réjouis de ce nouveau défi », déclare Miren Bengoa en soulignant sa motivation.

Le Conseil de Fondation de la Chaîne du Bonheur a été impressionné par les qualités de Mme Bengoa et l’a nommée à l’unanimité. « La personnalité de Miren Bengoa ainsi que son expérience dans le monde humanitaire et en matière de gestion de fondations ont fait la différence. Elle nous a également convaincus par sa capacité à développer des relations fructueuses avec nos partenaires ONG et avec la SSR pour renforcer la relation avec le public et les donateurs » déclare Pascal Crittin, président de la Chaîne du Bonheur.