Espace médias

Vous trouverez ici tous les communiqués de presse, publications et contacts clés pour la presse.

#

Évaluation d’impact de l’aide en Haïti : Grande satisfaction malgré des conditions de vie difficiles

Dix ans après le tremblement de terre dévastateur qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010, une vaste évaluation d’impact révèle que pour 90% des ménages interrogés, les projets d’aide soutenus par la Chaîne du Bonheur répondent à leurs besoins vitaux et ont permis de restaurer leurs moyens de subsistance. Grâce à l’immense générosité de la population suisse, la Chaîne du Bonheur a financé jusqu’en 2018 pas moins de 91 projets de 21 ONG partenaires à hauteur de quelque 63 millions de francs. Indépendamment de l’impact positif de l’aide, les conditions de vie de la population se sont hélas détériorées au cours des derniers mois en raison d’une situation politique troublée.

L’évaluation d’impact relative à l’aide en Haïti a été réalisée par Key Aid Consulting. De mai à octobre 2019, ce bureau de conseil indépendant réputé a étudié des dossiers de projets et des rapports d’évaluation, mené une enquête quantitative auprès de 525 ménages et effectué une évaluation qualitative à partir d’entretiens de groupe, afin d’établir comment le soutien apporté par les organisations d’entraide avait influencé la vie des gens après le séisme de 2010.

Un soutien durable fondé sur la participation

Le programme de reconstruction de la Chaîne du Bonheur porte ses fruits encore aujourd’hui : 92% des ménages interviewés en mai 2019 ont indiqué que les changements les plus importants intervenus dans leur vie étaient le résultat des projets soutenus par la Chaîne du Bonheur. Neuf foyers sur dix ont déclaré avoir pu couvrir leurs besoins vitaux et restaurer leurs moyens de subsistance grâce à l’aide, tandis que 95% des familles interrogées qui avaient eu accès à un logement après la catastrophe vivaient encore dedans. Plus de 2’700 maisons et 4’850 latrines avaient en effet été construites ou remises en état. « Nous avons nous-mêmes été surpris qu’autant de personnes habitent toujours dans les maisons construites près de dix ans auparavant, commente Hélène Juillard, co-fondatrice de Key Aid Consulting, à propos de ce résultat, mais les facteurs sont évidents : toutes les maisons construites l’ont été dans des matériaux durables et la majorité des personnes se sentent en sécurité chez elles et protégées des catastrophes naturelles. »

En 2016, l’ouragan Matthew a balayé le sud-ouest de l’île, où il a causé d’importants dégâts dans les zones en reconstruction. Les maisons financées par la Chaîne du Bonheur ont tenu bon, ce qui était du jamais vu pour les habitants. Par ailleurs, 75% des foyers utilisent toujours les points d’eau réparés ou aménagés par les partenaires de la Chaîne du Bonheur. 

La participation est un autre élément positif mis en lumière par l’enquête : la population et les autorités locales ont été actrices de la mise en œuvre des mesures qui les concernaient directement, telles que des formations. Enfin, le transfert des activités aux structures locales à la fin des projets de long terme a été une autre particularité de l’aide durable financée par la Chaîne du Bonheur à Haïti.

Des conditions de vie difficiles

Si les personnes interrogées ont déclaré avoir recouvré des moyens d’existence, d’autres projets qui devaient appuyer le redressement économique des familles, parmi lesquels des formations de base et continues professionnelles, n’ont pas produit les effets escomptés en raison de la situation économique. La formation professionnelle n’a ainsi permis qu’à un très petit nombre de personnes de trouver un emploi durable sur un marché du travail affaibli. Les bénéficiaires ont toutefois souligné la qualité élevée de l’offre proposée.

Conclusions de la Chaîne du Bonheur

Il ressort de cette évaluation d’impact de grande envergure que le travail humanitaire accompli par les partenaires de la Chaîne du Bonheur est grandement apprécié par les familles et communes concernées et que les dons engagés ont un impact tangible. Pour Roland Thomann, le nouveau directeur de la Chaîne du Bonheur, les projets ont globalement atteint leurs objectifs : « Nous nous félicitons que la coordination de l’aide d’urgence avec les activités de reconstruction et de coopération au développement ait manifestement un impact positif accru pour les populations touchées. La Chaîne du Bonheur investira à l’avenir davantage dans ce mode de soutien de manière à garantir une aide la plus efficace et la plus durable possible. »

Malheureusement, les conditions de vie des Haïtiennes et Haïtiens se sont considérablement dégradées l’an passé du fait de troubles et de protestations violentes. Ernst Lüber, responsable de programmes à la Chaîne du Bonheur, dit sa préoccupation : « Cette instabilité a des conséquences désastreuses au quotidien pour la population et empêche de nombreuses ONG de poursuivre leur travail de consolidation. Nous espérons que la situation retournera rapidement à la normale. »

Transparence intégrale

Dans un souci de transparence, les résultats de l’évaluation d’impact sont librement disponibles pour les personnes intéressées dans le rapport des experts indépendants de Key Aid Consulting. En publiant ce document, la Chaîne du Bonheur entend montrer qu’une communication crédible et transparente est indispensable dans le secteur du don actuel et crée la confiance.

Downloads: