Espace médias

Vous trouverez ici tous les communiqués de presse, publications et contacts clés pour la presse.

#

Ukraine : Deux mois après le début de la guerre, la Chaîne du Bonheur a collecté plus de 115 millions de francs

Depuis le lancement des attaques de l’armée russe, le 24 février 2022, une solidarité remarquable a permis à la Chaîne du Bonheur de collecter plus de 115 millions de francs. La Fondation a déjà pu financer 14 projets de ses organisations partenaires suisses et est ainsi venue en aide à plus d’un demi-million de personnes affectées par la guerre en Ukraine même, en Pologne, en Roumanie et en Moldavie.

Réaction très rapide : quelques jours après l’annonce de la guerre en Ukraine, la Chaîne du Bonheur lançait un appel aux dons et préparait les jours suivant une journée nationale de solidarité en collaboration avec la SSR et des médias privés. Suite à la forte volonté d’entraide qui s’est emparée de la population suisse, la Chaîne du Bonheur a rapidement engagé les premiers montants collectés pour une aide d’urgence au sein même de l’Ukraine et dans les pays limitrophes.

Financement d’une aide immédiate

En Ukraine, plus de sept millions de personnes ont fui les zones de conflits afin de se mettre à l’abri dans des endroits épargnés par les combats. Elles deviennent alors particulièrement vulnérables et ont besoin de recevoir de la nourriture, de l’eau, des soins médicaux, d’être protégées ainsi que de disposer d’informations et de conseils sur la situation et les options possibles pour les mois à venir. La Chaîne du Bonheur finance actuellement à l’ouest et au centre de l’Ukraine sept projets d’aide de ses partenaires, comme la Croix-Rouge suisse, Helvetas et Medair qui couvrent ces besoins humanitaires. Un projet financé de la Fondation Hirondelle offre, quant à lui, un soutien aux journalistes ukrainien·ne·s et à leurs médias grâce à un fonds d’urgence et un appui éditorial. Cela contribue à maintenir une information de qualité qui est essentielle à la population ukrainienne dans le contexte de désinformation.

Des femmes et des enfants surtout ont franchi les frontières de l’Ukraine en quête d’un refuge dans les pays limitrophes. Les réfugié·e·s ont parfois dû attendre des heures avant de traverser la frontière et sont épuisé·e·s physiquement et moralement. Des projets soutenus par la Chaîne du Bonheur viennent en aide à ces personnes afin qu’elles reçoivent des repas chauds, des soins médicaux, des petites sommes d’argent pour leurs besoins immédiats, un soutien psychologique, des informations et des conseils essentiels pour la suite de leur route. Au total, sept projets ont été financés des organisations partenaires telles que l’EPER, la Fondation Terre des hommes, Solidar Suisse en Roumanie, Caritas Suisse et Medair en Pologne ainsi que la Croix-Rouge suisse en Moldavie. D’autres projets sont analysés continuellement.

Aide en faveur des réfugié·e·s en Suisse

En Suisse, la Chaîne du Bonheur a procédé à une évaluation des besoins des réfugié·e·s ukrainiens et ukrainiennes arrivé·e·s sur le territoire afin de déterminer les possibilités d’actions et les lacunes en matière d’aide. La Fondation sera active en Suisse en collaboration avec la Croix-Rouge suisse et Caritas Suisse ainsi que d’autres organisations avant tout dans le domaine du conseil juridique et du soutien des enfants. L’une des priorités de la Fondation est que cette aide soit complémentaire à celle de l’État et que les réfugié·e·s en provenance de différents pays soient tous et toutes traité·e·s de la même manière.

Une aide humanitaire sur le long terme

“Les équipes de la Chaîne du Bonheur ont déployé un effort conséquent pour accélérer et amplifier l’aide d’urgence et nous ajustons nos activités en continu, car c’est une situation exceptionnelle“, assure Miren Bengoa, Directrice de la Chaîne du Bonheur. L’aide de la Chaîne du Bonheur s’est adaptée et continue à s’adapter à un contexte particulièrement difficile et changeant. La guerre en Ukraine perdure et les conséquences du conflit ainsi que les besoins humanitaires vont demeurer sur le long terme.

La Fondation soutient actuellement une aide d’urgence mais pour que l’aide soit la plus professionnelle, pertinente et efficace possible, elle continuera grâce aux dons à soutenir la population ukrainienne affectée par la guerre au cours des années à venir. Les fonds collectés seront engagés graduellement et de manière responsable pour répondre à l’évolution des besoins et du conflit.

Montant record collecté lors d’une journée nationale de solidarité

Un véritable tourbillon de solidarité a pris possession de la Suisse, animant ménages privés, collectivités publiques et entreprises suite à l’annonce de la guerre en Ukraine. À l’issue de sa journée nationale de solidarité du 9 mars 2022, organisée en collaboration avec la SSR, la Chaîne du Bonheur avait rassemblé 51 millions de francs de dons, venus s’ajouter aux 31 millions de francs déjà collectés en amont ; montant record collecté lors d’une journée nationale de solidarité. Un mois après, le souffle de ce bel esprit solidaire ne s’est pas épuisé : au total, ce sont 115’132’166 francs de dons qui sont parvenus à la Chaîne du Bonheur.